L’inconnu -
  • Beaux Livres-Albums
  • Date de parution : 07/09/2017
  • Format : 24, x 30 cm, 104 p., 27,00 EUR €
  • ISBN 979-10-90875-58-6
L’inconnu
Anna Sommer

Hélène, séduisante quadragénaire propriétaire d’une boutique de mode, découvre un nourrisson dans la cabine d’essayage, et le recueille dans son arrière-boutique, sans en souffler mot à Antoine, son mari. Vicky et Wanda, deux adolescentes désinhibées, partagent une chambre d’internat et la plupart de leurs secrets, dont la grossesse de Vicky, fruit de sa relation amoureuse avec Antoine, qui n’est autre que leur professeur d’histoire. Pour compenser les inexplicables élans maternels de sa femme, Antoine lui offre un chien. Sous couvert de promenades, Hélène et le chien rendent clandestinement visite à l’enfant, jusqu’au jour où…

 

Avec cette histoire tendre et grinçante, Anna Sommer revient à la bande dessinée, pour notre plus grand plaisir… et frisson. L’innocence, comme le diable, se cachent dans les détails de son dessin indiciblement subversif.

 

Doux et acide, dénué de toute mièvrerie, son univers résolument féminin fait rimer légèreté et cruauté, et ne cesse de s’enrichir de nouvelles trouvailles.

ils en parlent…
  • « Délicat, L’Inconnu met à nu des territoires destinés à rester secrets et jette une lumière crue sur les petites violences de l’amour. »

    Libération.

     

    « Un dessin à la plume, dépouillé de toute fioriture. Son noir et blanc limpide sied parfaitement à ce récit faussement simple, où chacun cache sa cruauté et/ou son égoïsme derrière de bonnes intentions. Anna Sommer laisse quelques pans de l’intrigue dans le flou, apportant une touche étrange et fantastique, et manipule ses personnages comme le lecteur, avec malice - sans que I’histoire en soit moins déchirante »

    Les Inrockuptibles.

     

    « Il n’y a qu’Anna Sommer pour faire d’une histoire qui s’apparente à une comédie de boulevard une œuvre de haut niveau. Avec son trait sensible son excellente connaissance de l’être humain avec ses bons et ses mauvais côtes, son goût du détail, son travail sur les regards, le jeu des acteurs, sa mise en scène sans cases ni bulles, elle nous offre une histoire tendre et grinçante. »

    Frédéric Bosser. dBD.

     

    « Une BD insolite, dont le dessin très sobre et les dialogues réduits à l’essentiel nimbent de simplicité un scénario subtil. »

    Marie Claire Suisse.

     

    « Anna Sommer c’est un dessin atypique à la maîtrise absolue qui va à I’essentiel. »

    Beaux Arts magazine.

Feuilletez les premières pages du livre !